Soutien éducatif, activités d'éveil

au travers de quelques exemples de situations...

   Ces interventions s'adressent tout particulièrement à des enfants qui sont en attente d'une orientation adaptée et leurs parents. Elles peuvent aussi parfois être complémentaires, dans un domaine précis. Chaque projet sera fonction de la demande particulière. Il devra tenir compte du contexte, des prises en charge déjà existantes, afin de préserver la cohérence des différentes interventions. Si des contacts ou rencontres avec d'autres professionnels sont nécessaires, ils seront à prévoir. 

     


  • activités d'éveil, sensorielles, musicales

    Paul, 7 ans, en situation de polyhandicap, est accueilli 2 jours semaine dans un établissement adapté. Les autres journées se déroulent à la maison. En complément de ces deux journées, nous pourrions imaginer un temps d'éveil musical, au même titre qu'un autre enfant suit des cours de danse, de musique, ou va à son club de foot une fois dans la semaine.

  • soutien au développement de la relation et la communication par le jeu

   Elodie, 4 ans, a du mal à communiquer. Des troubles du spectre de l'autisme ont été diagnostiqués. Elle se rend tous les matin à l'école. Le jeu d'échange (balle, bulles, toupie, jeux sonores...) abordé en situation individuelle,  est un support privilégié pour susciter une relation, des échanges, favoriser l'imitation, l'attention, entre autre. Des séances basées sur les jeux d'échange pourraient lui correspondre.


  • accompagnement à la vie sociale (sorties diverses, accompagnement pour des activités de loisirs,...)

   Sylvain lui a 8 ans. Seul, il n'est pas suffisamment autonome pour participer aux activités du centre de loisirs. Son comportement est parfois imprévisible et les animateurs qui ne le connaissent pas se sentent démunis et craignent de ne pas savoir s'en occuper correctement. Un accompagnement de quelques semaines ou plus long suivant les besoins permettra à chacun de s'adapter et se rassurer, ainsi Sylvain  pourra bénéficier de ce temps parmi d'autres enfants. Peut-être cet accompagnement permettra-t-il aussi à Sylvain d'apprendre à se rendre au Centre de loisirs de façon autonome ?


  • activités d'apprentissage adaptées

   Gwénaël a 5 ans. Des troubles du spectre de l'autisme ont été diagnostiqués. Des temps individualisés seraient bienvenus pour certains apprentissages, avec l'appui de techniques spécifiques à l'autisme (communication visualisée, éducation structurée, A.B.A...).

   Emeline, elle, a 3 ans. ses intérêts sont restreints, elle ne s'intéresse qu'à quelques jeux qu'elle connaît bien et répète indéfiniment. En séances individuelles nous pouvons l'aider à diversifier peu à peu ses jeux, pour élargir son champ d'expérience.