Educateur en libéral, pourquoi ?

     Mon expérience professionnelle relève jusqu'ici des secteurs public et associatif. Je reste attachée à ces valeurs, et aux services rendus.

     L'existence d'éducateurs en libéral permet d'apporter un "plus" ou un relais à ce qui existe déjà, avec des accompagnements personnalisés, avec l'appui d'une supervision quand cela est nécessaire.

 

De quelle manière ? voici quelques pistes :

 

pour un relais :

 

Les démarches de reconnaissance de handicap et d'orientation peuvent être longues, ce n'est pas un secret, et le temps passe... parfois une année, puis deux... Un temps qu'on nous dit par ailleurs précieux, puisque le monde médical attire de plus en plus notre attention sur l'intérêt des prises en charge précoces ! Une situation difficile à vivre pour les familles parfois à bout de ressources.

Des prises en charge éducatives en libéral ne viennent pas se substituer aux services rendus par un établissement, mais peut constituer un relais important pour l'enfant, et un soutien pour la famille.


pour une complémentarité :

 

Les admissions en IME relèvent parfois du temps partiel, tout simplement par manque de possibilités, quand bien même les besoins de l'enfant correspondraient à un temps plus long. L'éducateur en libéral peut alors se positionner en complémentarité, dans des termes à définir avec la famille.

 

L'intervention de l'éducateur en libéral peut aussi répondre à un besoin spécifique qui ne peut être entièrement pris en charge par l'établissement : par exemple apprivoiser les transports en commun d'une ville, les expérimenter, et ainsi gagner en autonomie, fait partie des projets d'établissement. Mais le projet pourra être développé différemment par l'éducateur en libéral travaillant sur ce projet spécifique, tout le temps nécessaire, auprès de ce jeune en particulier.


en termes de loisirs adaptés, pour le plaisir, et pourquoi pas ?

 

Une personne, enfant ou adulte, en situation de dépendance, peut souhaiter avoir une activité de loisirs, et il est parfois difficile d'y accéder en milieu ordinaire. Une activité basée sur l'éveil, individualisée, menée par un éducateur peut être une solution.

Cela peut par exemple convenir à des personnes âgées dépendantes, dans le cadre du maintien à domicile, sachant que des activités visant à l'épanouissement auront des impacts sur la qualité de vie.

 

pour un accompagnement à la vie sociale :

 

Poursuivons la piste des loisirs : la personne concernée pourrait accéder à des activités de loisirs ordinaires, mais il lui faut un accompagnement : l'éducateur, avec ses compétences, peut être le lien, l'interface nécessaire pour accéder au milieu ordinaire. C'est vrai pour des enfants ou adultes en situation de handicap, cela peut concerner aussi des personnes âgées en situation de dépendance.

 

 

 

      Ce sont là quelques pistes qui m'ont poussée à m'engager dans cette voie, forte de mon expérience et mes formations, pour pouvoir répondre à ces demandes particulières. Quelques pistes, car d'autres peuvent être imaginées, chaque situation est différente des autres. C'est à cette singularité que se destine à répondre l'éducateur en libéral.

       Pour ma part, un temps partiel en établissement me permet de rester imprégnée du terrain collectif.